Google & Facebook se sont fait escroquer de 100 millions de dollars par un lituanien

9 mai 2017

Aussi étonnant que cela puisse paraître, un lituanien a réussi à extorquer 100 millions de dollars à Google et Facebook. Ces deux grandes entreprises américaines ont été piégées par de simples mails, en mars dernier.

Evaldas Rimasauskas, tel est le nom de l’homme de 48 ans qui a bien réussi son coup. Il a eu l’idée d’extorquer les deux géants de l’internet de manière incroyablement simple. C’est un drame qui suscite bien évidemment beaucoup de questions surtout, comment des entreprises aussi colossales peuvent-elles être dupées à ce point ? Heureusement, cet homme s’est fait arrêter.

Une inattention qui a valu des millions !

Il a été bien affirmé qu’il s’agit d’une arnaque touchant Google et Facebook. Et même si la justice n’aurait pas révélé leurs identités, une enquête du magazine Fortune l’a bien confirmé. Les deux entreprises restent tout de même dans la discrétion.

Evaldas RimasauskasLa stratégie d’Evaldas Rimasauskas était tout à fait bien organisée. C’était en 2013 que tout a commencé. Cet arnaqueur n’est ni un hacker ni un expert web, mais il a quand même réussi à tromper tout monde. Il crée alors une entreprise fake spécialisée dans les matériels informatiques laquelle est bel et bien enregistrée en Lettonie. En fait, cette entreprise se fait prendre pour une autre en démontrant les mêmes activités pour ne pas mettre la puce à l’oreille. Elle arrive jusqu’à utiliser le même nom d’une vraie entreprise située en Taïwan. Par la suite, Evaldas Rimasauskas n’a pas manqué de se prononcer en tant que spécialiste de matériels informatiques auprès de Google et Facebook.

Faux contrats

Il envoie ainsi des contrats imaginaires avec de faux bons d’achat ainsi que des paperasses faisant preuves d’ « officiel ». Les représentants de Google et de Facebook, ne se doutant de rien, authentifient et font confiance à la soi-disant entreprise.

Plusieurs millions de dollars ont été détournés. Le lituanien a toujours continué de donner des directives. Parallèlement, Google et Facebook ont suivi les instructions. C’est ainsi que les deux entreprises ont versé des dizaines de millions d’euros vers des comptes en Lettonie, en Lituanie, à Chypre, en Slovaquie, en Hongrie et à Hong Kong.

Aujourd’hui, le lituanien encourt une peine de 20 ans d’emprisonnement. Fortune ajoute que : « Au moment où les deux entreprises ont compris ce qui se passait, Rimasauskas s’était déjà fait virer plus de 100 millions de dollars, qu’il a rapidement dispatchés dans des comptes bancaires situés en Europe de l’Est ».

Fort heureusement, il y a eu plus de peur que de mal pour Google et Facebook. Car tous deux affirment qu’ils ont récupéré les 100 millions de dollars qu’ils avaient perdus. Le département de justice américain a déclaré que « cette affaire doit servir de signal d’alarme : toutes les entreprises, même les plus sophistiquées, peuvent toutes être les victimes de ce genre d’arnaque électronique ».

Rubrique de l'article: Web sécurité
Cbcf4390b9134261a05381ab86116e8a[1]

Nicolas Baccon

Fondateur de l’agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

0 Commentaires

Nous joindre

Vous pouvez nous joindre par téléphone

Du lundi au vendredi, de 9h à17h30

04 84 49 28 73

PARLEZ-NOUS DE VOTRE
PROJET
AUTOUR D’UN CAFÉ


Adresse :

6384 rue Obsidienne
13510 Éguilles


Présentation en vidéo



Phasellus libero. venenatis id, justo leo eleifend in suscipit

Cookie Settings is not available. Cookie Consent is disabled or is just disabled for your country.

Cookies
Le site utilise des cookies pour suivre et améliorer votre expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies.
Lire notre politique de confidentialité
Configurer Cookies
Accepter
Refuser
Cookies
Le site utilise des cookies pour suivre et améliorer votre expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
Politique de confidentialité
Configurer
Accepter
Refuser