BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google menace la vie privée aux Pays-Bas

Google est récemment la cible d’une nouvelle accusation contre la protection des données. Cette fois-ci il est accusé par les Pays-Bas. Comme toujours ces temps-ci, la plainte se porte sur  le non respect de la vie privée des utilisateurs. En effet, les autorités néerlandaises n’apprécient pas les nouvelles politiques de confidentialité de la firme et comptent revendiquer. Découvrez-en les raisons.[clear]

Pourquoi les Pays–Bas s’en prennent-ils à Google ?

Au Pays-Bas, Google fait encore l’objet d’une nouvelle plainte. Motif : le non respect des vies privées.

Google est récement jugé comme menace à la vie privéeTout a commencé en mars 2012, lorsque Google a décidé de modifier ses politiques de confidentialités. Google a mis en place une nouvelle politique de gestion des données. Cela va lui permettre d’unifier plus de 50 de ses services. Grâce à cette unification, le propriétaire d’un compte Google est donc identifié. Il est identifié en tant qu’un seul individu. Malgré le fait qu’il utilise plusieurs produits de Google (Gmail, Google Search, Google Agenda, Youtube, etc).

Cette unification permet également à Google d’exploiter les données de ses clients. Ainsi que de créer des liens entre ces données. C’est là que vient le problème pour les Pays-Bas. Pour les Hollandais, cette nouvelle pratique de Google viole la loi néerlandaise sur la protection des données, elle est donc totalement  « irrecevable ». En effet, selon la CNIL des Pays-Bas, la firme de Mountain View utilise les données personnelles de ses utilisateurs sans leur consentement et surtout sans explication préalable évidente.

Au-delà de cette constatation, le rapport néerlandais affirme que la star du Web collecte également les données personnelles des internautes qui n’ont pas de compte Google.  Ce qui est aussi pointé du doigt.

Les  suites du litige

Malgré ce différend avec les Pays-Bas, Big G reste tout à fait « serein ». En effet, selon un porte-parole de la société, les règles de confidentialité appliquées par Google respectent parfaitement le droit européen et la firme s’est impliqué avec la CNIL néerlandaise durant le processus. Toujours selon,  les nouvelles politiques de confidentialité permettent à la firme  de proposer aux internautes des services plus performants en termes d’efficacité et de simplicité.

De leur côté, les autorités néerlandaises envisage une audition avec Google avant toute mesure de sanction. Si la firme ne trouve pas un terrain d’entente avec les lois néerlandaises, elle risquera une amende de quelques centaines de milliers d’euros. Or, nous savons tous que pour la firme qui ne cesse pas d’optimiser son CA, cette amende sera négligeable ! Donc, ce n’est pas les sanctions qui vont l’arrêter dans ses projets.

Toutefois, les réactions de Google face à ce litige peuvent avoir des réels impacts sur son image. Et que diriez-vous des répercussions sur les autres géants du web (Facebook, Twitter, etc), lesquels exploitent également les données des utilisateurs ? Le débat est ouvert.

 

 

 

 

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X