BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google pénalise les sites qui vendent des liens

Encore un domaine épineux car il est difficile de connaître le comportement exact de l’algorithme de Google. Notamment, vis à vis de la vente de liens et des fameux liens achetés. Tout comme le sort des sites périphériques qui sont liés. On a la chance d’en savoir un peu plus avec la réponse de M. Cutts à la question :

Si des sites qui pointent vers mon site sont pénalisés pour avoir acheter des liens, est-ce que mon site est affecté par cette pénalité?

On a vu il y a deux semaines comment Google pouvait identifié quand un lien a été acheté ou pas. Ce qui en ressortait est que le moteur de recherche ne pénalise pas à tout va. En effet, il s’assurerait selon Matt Cutts que la vente soit évidente et véritablement identifiable. Du côté de l’algorithme , un pattern recherché serait la différence de qualité du site liant et du site lié. Lire l’article Google peut-il savoir si un lien a été acheté pour en savoir plus.

Google pénalise les sites qui vendent des liens via la page rank

Lorsque Google s’aperçoit qu’un site vend des liens, il y a un indicateur visible qui peut aider à comprendre une éventuelle perte de trafic: le page rank. Dans cette vidéo du 2 avril, Matt Cutts explique que le page rank d’un site attrapé la main dans le sac, est dévalué de 30 à 50%. Si la popularité du site en prend un coup. Alors, l’autorité suit surement le mouvement. En effet, car le site n’est plus de confiance aux yeux du moteur de recherche.

Google dévalue les liens sortants

A la perte de confiance de Google dans un site qui vend des liens, s’ajoute une pénalité dans sa transmission de page rank. Le site vendeur ne passe plus de valeur dans ces liens. Les liens sortants du site sont dévalués par l’algorithme, retirant le bénéfice des votes transmis par le linking.Google condamne la vente de liens

Google condamne la vente de liens

Bonne nouvelle, il n’y a pas de pénalité bloquante et irréversible pour la page qui reçoit un lien en provenance d’un site qui vend certains de ces liens. La conséquence est que le lien est question est dévalué et ne bénéficie donc pas de transmission de page rank. Mais du côté du site source, c’est une autre affaire, la pénalité est bien présente.

Vidéo 1’31 2 avril

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

8 Comments

  1. Référencement oise dit :

    Ils savent que la détection de lien acheté est difficile. Alors, ils mettent la pression sur les vendeurs.

    • agence web strasbourg dit :

      ça dépends si c’est bien fait ou pas. En général tu as des pages publiques de don ou de paiement Paypal donc ça se renifle à 50km. si c’est bien fait, ça peut passer mais si Google découvre un gros liens vers un site peu trusté, il va regarder d’ou il provient, trouver les autres et en déduire un échange potentiellement tarifé.

  2. Référencement oise dit :

    Ils savent que la détection de lien acheté est difficile. Alors, ils mettent la pression sur les vendeurs.

    • agence web strasbourg dit :

      ça dépends si c’est bien fait ou pas. En général tu as des pages publiques de don ou de paiement Paypal donc ça se renifle à 50km. si c’est bien fait, ça peut passer mais si Google découvre un gros liens vers un site peu trusté, il va regarder d’ou il provient, trouver les autres et en déduire un échange potentiellement tarifé.

  3. Selena dit :

    C’est mission impossible pour Google de s’attaquer aux liens acheté, tout simplement car tous les gros sites vendent des liens et les petits n’ont pas le choix, pour se développer il faut faire parler de soit sur les gros sites…

    Taper sur les « vendeurs de liens » qui ont pignon sur rue est leur seule solution.

  4. Selena dit :

    C’est mission impossible pour Google de s’attaquer aux liens acheté, tout simplement car tous les gros sites vendent des liens et les petits n’ont pas le choix, pour se développer il faut faire parler de soit sur les gros sites…

    Taper sur les « vendeurs de liens » qui ont pignon sur rue est leur seule solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X