BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Les liens non-naturels ne sont pas tous considérés spammy par Google

Avec beaucoup d’humour, Matt Cutts arbore fièrement un t-shirt avec un Panda pour répondre à une question. Ce qui pour une fois ne sort à priori pas du forum GoogleWebmasterHelp. Tout du moins on n’aperçoit pas la question habituellement affichée en début de vidéo. Le grand gourou de l’équipe du Spam de Google propose une vidéo pour donner d’avantage d’explications sur les emails envoyés. Notamment, pour liens non-naturels et liens factices en janvier et février de cette année. Il prend le temps de de revenir sur l’envoi des 700 000 emails envoyés. Surtout, car il y a beaucoup d’interrogations sur ce sujet. Ainsi, il explique quelles ont été les personnes visées par ces envois.

Combien de messages Google a envoyé concernant les liens non-naturels ?

Lors d’une conférence sur les moteurs de recherche, un membre de l’équipe de Matt, Tiffany,  a montré un graphique. En effet, celui-ci  montre que Google a envoyé 700 000 emails dans le monde. Sur les période de en janvier et février 2012. L’écho de cette communication a été très vite mal comprise et un grand nombre de webmasters ont alors interprété que Google avait envoyé 700 000 messages pour le manque de conformité sur les sites utilisant des liens non-naturels.

Matt Cutts, à travers cette courte vidéo, précise que Google a bien envoyé cette quantité de messages mais que très peu d’entre eux concernaient les liens non-naturels. Seul 3% des emails envoyés ont servi à prévenir les propriétaires de sites concernant les liens non-naturels. Alors que 90% des 700 000 messages ont été envoyés pour des liens factices spammy, orientés black hat. D’après Matt, ces liens-là n’ont rien à voir avec les liens peu naturels cités précédemment, les liens spammy sont avant tout des liens qui proviennent de pages sans intérêt, identifiées clairement par l’algorithme ou les équipes de vérification manuelles.

La proportion est donc bien inégale :

  • 90%, soit 600 000 emails concernant les black hat (spam avéré) pour avertir de pénalités
  • 3%, soit 25 000 emails de warning concernant les liens factices

La mauvaise interprétation dans l’opinion publique a été causé du fait que les messages pour les liens peu naturels et les liens factices ont été envoyé dans un temps assez proche. Probablement le temps qu’il aura fallu aux équipes de Google pour calibrer leurs algorithmes et différencier ces deux types de liens ?

Vidéo 2’233 décembre

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X