BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Quand Google favorise ses services, la concurrence dépose des plaintes !

Cela fait 3 ans que Google subit l’assaut de ses concurrents ! Pour mettre fin aux accusations dont il fait l’objet. Le moteur de recherche a fait de nouvelles propositions à la Commission Européenne. Le résultat sera-t-il concluant ?

Google propose de nouvelles solutions

Jonathan Todd, l’un des porte-paroles de la Commission Européenne, a révélé que Google leur a présenté de nouvelles propositions. Qu’il leurs permettraient de mettre fin à l’enquête pour « entrave à la concurrence » dont il est l’objet. Par ailleurs, ce même porte-parole a indiqué que si les dossiers sont satisfaisants, l’enquête serait levée. Ainsi, les accusations n’auront plus lieu d’être. Des analyses sont en cours et Google peut maintenant croiser les doigts. Car s’il n’arrive pas à venir à bouts de ses accusations, il devra payer une lourde amende de 5 millions de dollars.

Un représentant du géant de l’internet a assuré que les propositions faites répondent aux quatre exigences posées par la Commission Européenne. Il a aussi révélé que la firme continue à collaborer avec la Commission pour clore le dossier. Aucun autre détail n’a été divulgué. Cela fait longtemps que le moteur de recherche se bat pour garder sa place. En effet, l’accusation a été portée en 2010 par Ciao, le portail internet qu’a racheté Microsoft. En 2011, Microsoft lui-même s’est adjoint à la plainte. Une chose est sûre, Google est bien dans  la ligne de mire de Microsoft et ses autres concurrents ne font rien pour arranger les choses.

Une bataille qui dure depuis 2010

C’est donc depuis 2010 que Google est soupçonné par la Commission Européenne d’ « étouffer » la concurrence sur les marchés de la publicité en ligne et de la recherche. Parmi les preuves avancées par la Commission se trouve  la mise en avant, par Google, de ses propres services au détriment des moteurs de recherches spécialisés. Les premiers secteurs victimes de ce monopôle sont, notamment, la géolocalisation et la restauration.Eric-Schmidt-Joaquin-Almunia

Plus tôt dans l’année, Google a proposé des solutions que la Commission a testé depuis Avril et ce jusqu’en Juin. L’un des remèdes proposés par le moteur fut de labelliser les liens vers les services de recherche spécialisés Google notamment lorsqu’ils font l’objet d’un traitement préférentiel. Selon le géant américain, cette solution aurait pu permettre aux internautes de faire leurs sélections en connaissance de cause. Mais, ces manœuvres n’ont pas satisfait les concurrents et ces derniers l’ont vite fait savoir ! C’est pourquoi, en juillet dernier, Joaquin Almunia commissaire chargé de la Concurrence, a convié Eric Schmidt d’améliorer ses propositions.

Pour s’assurer que les solutions présentées par Google soient satisfaisantes, les principaux concurrents du moteur ont demandé que « les utilisateurs et les concurrents de Google soient consultés sous la forme de nouveaux tests de marché complets ». Cette requête très précise de la coalition FairSearch (réunissant la concurrence) a été prononcée au cours d’un communiqué. Cependant la Commission n’a pas encore décidé s’il procèderait ou non à ces tests.

Il faudra encore être patient pour connaître la décision de la commission européenne de Bruxelles.

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X