BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Se référencer dans Google sans contenu textuel, est-ce possible ?

Peut-on imaginer se référencer en tête des moteurs de recherche sans contenu textuel conséquent ? Les réponses sont mitigés car Google nous assène avec le même message ‘pas de contenu, pas de visibilité’. Et pourtant les indicateurs de popularité du buzz social sont des facteurs importants pour faire connaître une page. Ainsi, que pour faire drainer du trafic, et plébisciter la création de liens entrants. De ce fait, c’est ce qui va tendre in fine à augmenter l’autorité de la page. Alors voyons cela plus en détail avec l’intrépide M. Cutts.

Un internaute anglais lui pose cette question :

J’ai remplacé beaucoup de texte par des images sur mon site. Mon taux de rebond a chuté considérablement, plus de conversions et le temps de visite a augmenté. Est-ce un problème le manque de contenu textuel et est-ce que Google a besoin de texte ?

Un joli site attire les internautes

seo texte vs imageL’amélioration des signaux d’interaction des internautes sur  un site peut provenir de l’attractivité qu’il reflète grâce à une présentation graphique améliorée et beaucoup plus appréciée. Un meilleur design peut aider les gens à aimer le site, à le consulter d’avantage, voire même de le partager.

Dans le cas de cet internaute, Matt fait allusion aux polices d’écriture qui ont longtemps étaient utilisées par les webdesigneurs avec des images travaillées sur Photoshop et qui ne contient pas de texte crawlable pour les moteurs de recherche. De ce fait, il conseille évidemment d’utiliser des polices en ligne pour bénéficier du meilleur des deux mondes : avoir une jolie police, de jolis titres et une belle présentation, tout en conservant un contenu indexable. A ce propos Google fournit gratuitement 521 polices utilisables en ligne.

Image VS Texte

Bien que Google soit capable parfois de déceler certains constituants d’une image sous un mode de type OCR, il ne faut pas compter exclusivement sur cette technologie pour interpréter les images. Il est préférable dans tous les cas d’utiliser du texte que le googlebot puisse indexer, comprendre et interpréter.

Pour les polices, l’utilisation de polices améliorées permet d’enjoliver les titres et sous-titres ou groupe de mots. Pour les tableaux de type Excel, les tables html permettent d’incorporer des données textuelles, et pour les autres formes de graphiques il y a la balise canvas en html5.

Infographies et référencement

La mode des infographies va à l’encontre même de l’indexabilité des contenus par Google et consorts. Mais avouons-le une belle image vaut parfois un long discours. Et l’effet de buzz qui suit sa publication peut permettre une diffusion insolente en terme de trafic ou de linkbait (liens entrants). Tous les prémices d’un bon référencement de page. Il suffit donc d’agrémenter l’image d’un peu de contenu pour ceux qui souhaitent une explication de texte et pour donner aux moteurs des éléments à indexer.

Vidéo 2’1520 mars

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X