BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

19 millions de dollars pour le remboursement des téléchargements effectués par des enfants

Le jeudi 4 septembre. La FTC (Commission fédérale des télécommunications) a annoncé officiellement que Google est prêt à rembourser 19 millions de dollars. Par rapport au compte des utilisateurs américains qui ont été facturés en raison des téléchargements faits par des enfants. Ces opérations réalisées via Google Play Store, une plateforme destinée à la vente des applications sur des terminaux Android. Auraient été réalisées sans l’approbation d’un adulte.

Fin des procédures à l’encontre de Google

L’histoire remonte en 2011 lorsque la FTC avait poursuivi Google en justice pour procédure déloyale. En effet, le géant de l’Internet aurait facturé de nombreux utilisateurs américains de plusieurs centaines de dollars. Concernant des achats d’applications réalisés par des enfants sans l’autorisation d’un adulte. Comme l’affirme Edith Ramirez, présidente de la FTC : « Les Smartphones et les tablettes sont désormais partie prenante de la vie de millions de foyers américains ». Il est aussi « essentiel de rappeler aux entreprises que des mécanismes de protection s’appliquent toujours et que les consommateurs ne doivent pas être facturés pour des achats qu’ils n’ont pas effectués directement», poursuit-elle.

2Rappelons-nous qu’à cette époque, Google n’était pas encore déterminé à modifier ses procédures d’achat en vue de demander l’approbation du titulaire du compte pour la validation de l’opération. Ainsi, un simple clic sur le « pop-up » de l’application sélectionnée suffisait pour la télécharger et donc en payer le prix. Mais après la signature de l’accord à l’amiable. Réalisé par Google et la FTC consistant au remboursement de quelques 19 millions de dollars. Le groupe ne manquera pas de contacter toutes les personnes concernées par cette affaire.

Modification de procédure de facturation par Google

C’est en 2012 que Google a pris le soin de demander le mot de passe de l’utilisateur. Qui se trouve avant tout achat d’application à l’aide d’une boîte de dialogue. Toutefois, cette solution n’était pas considérée comme suffisante en matière de protection des comptes des utilisateurs.

Ainsi, la firme de Montain View munirait désormais ses procédures de facturation d’un accord explicite pour la validation de l’achat d’application sur mobile. Pour sa part, suite à la décision de la FTC, Google a annoncé dans un communiqué : « Nous avons déjà procédé aux changements visant à s’assurer que les gens ont la meilleure expérience possible d’utilisation de Google Play. Nous sommes satisfaits de pouvoir mettre ce dossier derrière nous ».

Le géant Apple dans le collimateur de la FTC

Janvier dernier aux États-Unis, Apple a été contraint de rembourser près de 32,5 millions de dollars portant sur des téléchargements d’applications, en vente sur App Store, que de nombreux enfants ont réalisé sans l’accord du titulaire du compte. En outre, après avoir réglé les différends avec Apple et Google. La FTC vise maintenant Amazon qui est d’ailleurs déjà sur dans son collimateur. En bref, Google n’a pas oublié de mettre les points sur les « i » en ce qui concerne les applications gratuites (disponibles en achats intégrés) de celles qui sont payantes (nécessitant une demande d’approbation activée par défaut).

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X