BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Authorship : comment va t’il évoluer selon Matt

Temps de lecture : 3 minutes

Ça faisait quelque temps que le soufflet de l’authorship était retombé par manque de communication. Notamment, sur le sujet alors qu’à son apparition en 2012. En effet, il était dans toutes les conversations de SEO. Voilà qui est réparé avec une vidéo de Matt Cutt du 5 juin. En effet, sur le tag rel=’author’ et son implication future dans le positionnement des résultats.

A ce sujet, un internaute de Californie pose la question:

 Etant donné que de plus en plus de sites utilisent le rel=’author’ sur des pages génériques sans articles.  Est ce que Google va le faire évoluer dans l’avenir ?

Les réponses fournis

[toggle title= »Qu’est-ce que l’authoship »]Commençons par définir l’authoship selon le site de Google, comme l’association du contenu au profil de son auteur, c’est-à-dire au profil Google+ pour être plus précis.[/toggle]

Selon Matt Cutts, il est préférable pour tous d’évoluer en partant d’un web anonyme. En allant, vers un web qui comporte des notions d’identité. Bien que l’anonymat soit respectable sur Internet, il s’agit pour les lecteurs de savoir qui parle derrière un article. Donc, derrière du contenu en ligne, pour de multiples raisons. L’identité peut apporter indéniablement un avantage, une relation de confiance et fonder la réputation d’un auteur.

D’un autre côté, cela rend la tâche plus difficile pour les spammeurs du web. Qui devront, si Google utilise plus systématiquement cette valeur comme signal de confiance (trustrank), déjouer les problèmes identitaires par de nouveau subterfuges, ce qui rend toutefois la tâche des black hat de plus en plus complexe.

[toggle type= »min » style= »opened » title= »Pour ou contre l’identité des auteurs »]

Chez Google, certains défendeurs de l’identité des contenus sont à pied d’œuvre pour intégrer de plus en plus l’indentité. Notamment, celle de l’auteur via le rel=’author’ dans la pertinence des ses recherches. Néanmoins, des améliorations techniques restent encore à définir par les équipes de travail. Matt Cutts précise qu’il fait partie de ces défendeurs. Et, que pour lui, l’identité de l’auteur érige du contenu en une pièce qui se rattache à une entité unique. Qui est souvent représentée par un auteur identifiable.

Il prend l’exemple d’un contenu publié sur un site quelconque, sans forcément une grande popularité, ni un page rank élevé. Dans ce type de cas, savoir par exemple que c’est Danny Sullivan, le créateur anglais de SearchEngineLand, qui est l’auteur de l’article, permet d’y attacher toute l’attention nécessaire, connaissant la qualité de la personne et de ses précédentes interventions.[/toggle]

Les Knowledge Graph

[toggle type= »min » style= »closed » title= »Logique du Knowledge Graph »]

Il s’agit d’un prolongement du Knowledge Graph, cheval de bataille d’un web pertinent, que de définir les relations entre les entités élémentaires d’Internet. L’authorship s’inscrit donc dans l’évolution logique d’identifier les éléments et de les replacer dans leur contexte et ainsi de représenter une image plus proche des relations dans le monde réel.[/toggle]

Eric Schmitt en avait déjà parlé en annonçant des privilèges de positionnement pour les articles identifiés par leur auteur, reste à savoir ce que l’équipe de qualité des recherches chez Google va en faire dans un futur proche.

A l’avenir, un critère de réputation permettra surement à Google de classer les bonnes et mauvaises réputations des auteurs et de leur attribuer une note, comme un potentiel AuthoRank. Le Journal du Net en parlait justement dans un article comme le futur graal du SEO au vu d’un brevet que Google aurait déposé en 2005.

Peut-être est-ce le bon moment pour construire sa notoriété à travers l’authorship dès maintenant.

Vidéo 2’015 juin

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

6 Comments

  1. Romain dit :

    Hello,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord concernant de donner plus de poids à un contenu qui a été rédigé par une personne connu… Enfin ce que je veux dire par là c’est qu’il y a aussi des personnes avec une très faible notoriété sur le Web (voir aucune) qui peuvent rédiger un contenus de temps en temps vraiment bien …

    Mais après je comprends la logique de Google, c’est vrai que dans ce cas là, la manipulation de l’algo deviendra encore plus complexe…

  2. Romain dit :

    Hello,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord concernant de donner plus de poids à un contenu qui a été rédigé par une personne connu… Enfin ce que je veux dire par là c’est qu’il y a aussi des personnes avec une très faible notoriété sur le Web (voir aucune) qui peuvent rédiger un contenus de temps en temps vraiment bien …

    Mais après je comprends la logique de Google, c’est vrai que dans ce cas là, la manipulation de l’algo deviendra encore plus complexe…

  3. Cyril dit :

    Je pense qu’il faut vraiment prendre les devants, car une bonne partie des concurrents va avoir de l’avance si l’on ne fait rien … L’author Rank sera primordial pour espérer un bon positionnement, notamment pour des requêtes concurrentielles !

  4. Cyril dit :

    Je pense qu’il faut vraiment prendre les devants, car une bonne partie des concurrents va avoir de l’avance si l’on ne fait rien … L’author Rank sera primordial pour espérer un bon positionnement, notamment pour des requêtes concurrentielles !

  5. Jvlien dit :

    Quand tout le monde l’aura installé par défaut, il faudra qu’ils nous inventent quelque chose d’autre.

  6. Jvlien dit :

    Quand tout le monde l’aura installé par défaut, il faudra qu’ils nous inventent quelque chose d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *