BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Boycott boycott d’Adwords par les annonceurs par manque de pertinence

En raison de la profusion des publicités à côté des contenus douteux, plusieurs annonceurs rejoignent la fronde du boycott d’Adwords et de Youtube. Cela va affecter certainement le côté financier ainsi que les pratiques sur le marché de ce géant de l’internet.

Boycott des annonceurs

boycott d'Adwords et YoutubeLa croissance de Google est assurée principalement par la publicité numérique. Par conséquent, à cause de ce boycott d’Adwords, les affaires risquent de couler. En fait, tout est parti du Royaume-Uni la semaine dernière. Un article du « Times » a affirmé que des publicités en ligne de grandes marques et d’organisations officielles apparaissent à côté de contenus antisémites notamment sur YouTube. Ces derniers incitent à la haine ou font l’apologie du terrorisme.

Bon nombre d’annonceurs et de médias ont déjà pris des mesures par rapport à cela. La filiale britannique de Havas, par exemple, a suspendu des publicités de ses clients sur plusieurs plateformes de Google. The Guardian ainsi que la BBC ont pris la même décision. Ces derniers jours, le boycott d’Adwords s’est étendu aux États-Unis. Cela touche des budgets publicitaires importants comme ceux d’AT&T et Verizon, ou du fabricant de produits d’hygiène Johnson and Johnson. Suite à cette affaire, la maison mère de Google, Alphabet, a perdu plus de 20 milliards de dollars de valorisation boursière.

Des revenus en baisse suite au boycott d’Adwords de certains annonceurs

Des avis étaient entendus concernant l’affaire des publicités en ligne. D’après Charlene Li du cabinet Altimer : « C’est un coup pour leurs revenus, mais c’est un coup plus fort pour leur marque, pour leur réputation. Google n’a pas pris cela suffisamment au sérieux ». Elle pense alors que la meilleure façon pour régler le problème de Google est d’engager une conversation avec les annonceurs. Charlene ajoute qu’il faut la faire de manière discrète et transparente. Jan Dawson, un expert du secteur technologique, affirme également que ce n’est pas aussi facile. Il ne faut pas se mettre les créateurs à dos étant donné qu’ils contribuent au succès de YouTube en y publiant leurs vidéos. Ils pourraient aller voir ailleurs s’ils récupèrent moins de recettes publicitaires.

Certains analystes reconnaissent que cette affaire ne pourra pas avoir un impact majeur. Toutefois, des analystes du cabinet Nomura Instinet se sont penchés essentiellement sur les pertes potentielles que pourrait subir Google. Ils estiment à peu près 295 millions de dollars au cours du deuxième trimestre, 295 millions de dollars lors du troisième trimestre. Et 165 millions de dollars pour le dernier, soit une perte estimative de 755 millions de dollars.

Pertinence algorithmique

Ce sont les algorithmes qui gèrent la vente et l’achat des espaces publicitaires de Google, Facebook ou AOL. Pour mieux cibler leurs audiences, les annonceurs utilisent des mots clés qui vont permettre aux publicités de s’insérer dans de tel ou tel contenu.

Google et Facebook ont dû cesser l’an dernier de publier des publicités dans des sites diffusant des Fake News. YouTube quant à lui, a rompu beaucoup de contrats publicitaires avec PewDiePie, sa plus grande star. Cette dernière a publié des vidéos contenant des insultes antisémites ou des références nazies.

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *