BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Le community management : bien plus qu’une simple animation de communauté sur le Web

Temps de lecture : 3 minutes

Lorsqu’on évoque le terme community management, la première chose qui vient à l’esprit de certaines personnes est l’animation de présence sociale. Ces personnes n’ont pas tort puisque la mission principale des community managers est de contrôler, d’améliorer, défendre l’image et surtout de diffuser la notoriété d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Google+, Pinterest, Tweeter, etc.). Toutefois, bien plus qu’une animation de présence, le community management implique beaucoup de travail souvent chronophage. Voici les trois piliers qui permettront à tous les community managers d’être plus efficaces.

Un leadership plus participatif

Pour plus d’efficacité, le community Manager ne doit pas travailler seul dans son coin. Puisqu’il se présente comme l’ambassadeur de l’entreprise qui le mandate, il doit collaborer étroitement avec tous les acteurs de la dite entreprise (référenceurs, directeur marketing, webdesigner, responsable de communication, chef de publicité, chef de produit, attaché de presse, etc.). Bref, il doit miser sur un leadership plus collaboratif et participatif.

Une gestion et une organisation rigoureuses

En l’absence d’une gestion ainsi que d’une organisation rigoureuse, tout effort pour développer une stratégie efficace sera en vain. Alors, dès le début, il est important d’indiquer qui sera à la tête des décisions et pour quels points précis. Il est indispensable également de mettre en place des règles d’action. Par ailleurs, puisque les enjeux varient en fonction des évolutions et surtout des tendances du web, il est essentiel d’être en veille permanente.

Tout Community Manager doit se poser les questions suivantes :

  • Quels buts pour quelles stratégies, pour quels moyens et quels indicateurs d’efficacité ?
  • Quels programmes internes élaborés ?
  • Comment appliquer et pratiquer les connaissances qui découlent du mode tester et apprendre ?
  • De quelle manière rapprocher efficacement tous les départements ?
  • Comme partager et échanger l’expertise
  • Où et de quelle manière stocker toutes les apprentissages acquis afin que ceux-ci soient à la portée de tous ?

 

La culture de l’entreprise : un élément à prendre en compte

web-biz3Même si plusieurs entreprises excellent dans le même domaine, elles se diffèrent par leur culture respective. Aussi, un professionnel du community management ne doit pas négliger la culture de l’entreprise qu’il représente. Ce sont les valeurs qui se trouvent au sein de cette culture qui permettront de définir et d’instaurer l’intégralité des étiques et des comportements valorisés. Bien définies et exécutées, ces éthiques seront d’une grande aide lors des prises de décision. Par ailleurs, la culture de l’entreprise peut être un véritable repère dans chaque action du community manager.

Les qualités indispensables pour la pratique du community management

D’un côté, un community manager doit toujours trouver des sujets intéressants pour alimenter la communauté. D’un autre côté, il doit faire participer tous les membres. Afin de remplir ces rôles, il doit disposer les principales qualités suivantes :

  • Curiosité et goût de contact
  • Capacité d’analyse
  • Sens de l’écoute
  • Réactivité

Et bien sûr, un community manager doit disposer d’une parfaite connaissance de tous les réseaux sociaux.

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *