BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Un contenu sur une page ou plusieurs? Matt Cutts répond

Temps de lecture : 2 minutes

Après 6 semaines de mutisme total sur la chaîne YouTube de l’équipe Wemaster Help. Matt Cutts reprend du service en postant le 4 février une nouvelle vidéo. Et oui pour ceux qui n’aurait pas visité son blog, je rappelle que Matt Cutts a volontairement fait une pause. En effet celle-ci a durée 1 mois. Pendant, ce mois ci il n’a utilisé Twitter pour son challenge personnel de 30 jours loin des comptines habituelles d’internet.

Dans cette vidéo, une internaute américaine pose la question suivante au porte-parole de chez Google :

Quels conseils donnerais-tu pour les nouveaux sites qui traitent d’un sujet unique, en comparaison des gros sites commerciaux ? Si je dois écrire et développer une histoire au fil du temps, dois-je mettre à jour une page unique ou en créer une nouvelle à chaque fois que le contenu évolue ?

Avantages d’un contenu sur une page unique…d’après Matt

site web contenu sur une pageLa question est plus qu’intéressante, car pour les fans de pagination orientés SEO, on peut en effet se demander quel est le meilleur moyen d’obtenir les meilleurs résultats en terme de trafic et de positionnement. Le journal du Net par exemple utilise couramment le clustering pour afficher une information thématique en fractionnant son contenu sur plusieurs pages. Avantages ou inconvénients ? Difficile de répondre de manière général, mais Matt Cutts nous livre son point de vue pour les sites récents ou fraichement crées.

Dans sa vidéo, l’ingénieur de l’équipe webspam se livre à un argumentaire sur les avantages de ne créer qu’une seule page et de la mettre à jour en fonction du nouveau contenu à ajouter. A la manière de Wikipédia entre autres. Il cite qu’une page unique permet :

[one_half]
  • d’accumuler le page rank en un point
  • d’éviter de perdre des visiteurs
[/one_half] [one_half_last]
  • de ne pas nécessiter de maillage d’interconnection
  • de rendre l’information difficile à trouver
[/one_half_last]

On peut également citer aussi l’avantage de n’avoir qu’une seule URL pour développer le netlinking, mais à mon sens il n’y a pas que des avantages. En effet, à moins d’être extrêmement bien présentée, une page trop longue décourage parfois les lecteurs. Et à ce moment là il vaut mieux ruser avec des outils de présentation pour ne présenter qu’une partie à la fois du contenu. Avec par exemple des shortcodes de type toogle, des accrodeons, colonnes, etc. Un peu à la manière de Disneyland avec leur stratégie de temps d’attente dans la queue pour les manèges.

Vidéo 1’564 février

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *