BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google Fact check pour contrer les fausses actus

Temps de lecture : 3 minutes

Nous constatons souvent des fausses informations sur internet. Cela se rapproche de l’infobésité : trop d’informations tuent l’information, il faut de toute évidence les trier. C’est dans ce précepte que Google a pris une nouvelle initiative concernant les fausses actus. En effet, Google offre à tous les utilisateurs la possibilité de voir, dès l’affichage des résultats de recherche, si une information donnée est bel et bien vraie et fiable.

Google Fact Check : l’outil pour le combat des fausses informations

Il y a trop de fausses informations sur internet actuellement. Par conséquent, l’entreprise américaine a annoncé au mois de février de cette année le label « Vérification des faits » ou le Fact Checking. Le but est en fait de contrôler la parole publique et éradiquer par la suite les rumeurs. L’outil est déployé dans toute l’Amérique latine, la France, le Brésil ainsi que le Mexique. Les lecteurs peuvent alors identifier plus facilement les textes ainsi que les articles de presse. L’Argentine sera appelée aux urnes pour les élections parlementaires en octobre et très prochainement la France pour la course à la présidence. La « vérification des faits » est un excellent moyen pour contrôler le public face à la désinformation sur internet et sur les réseaux sociaux.

Principes de Google Fact Check

Le système est encore restreint à des informations qui ont fait l’objet de vérification de sites spécialisés comme Snopes et PolitiFAct ou par les Fact-Checking de média généraliste comme le Washington post. Notez que l’Allemagne sera également confrontée à un scrutin majeur : l’élection fédérale. De ce fait, la vérification des faits est très importante pour un public suivant de près l’élection de son pays. Bien évidemment, le concept ne s’arrête pas à ce niveau. Beaucoup d’initiatives ont été constatées dans plusieurs pays, notamment européens, tels que l’Italie, la Norvège, le Royaume-Uni. Le quotidien Le Monde par exemple a développé des extensions pour navigateurs en partenariat avec Google dans le but de répertorier les sites d’informations. Les internautes ont alors un accès plus facile et ont une information de qualité. On parle de l’initiative Décodex. Ce dernier supprime toute crainte des internautes au sujet des fausses informations dans le sens où ils n’auront plus à vérifier ce qu’ils voient. Présentement, 115 Fact checkers participent activement à cette initiative.

Facebook et Google s’unissent à la presse

Depuis Donald Trump élu, plusieurs gérants de site internet ont pris des mesures pour les fausses informations qui circulent en ligne. Il a été constaté qu’il y en a de trop. Google et Facebook se sont alors unis pour traquer les « Fakes News ». Notez que le réseau social ne supprimera pas les « intox » des sites, toutefois il enverra un signal aux internautes. Aussi, Facebook a annoncé qu’un petit guide a été mis en ligne a été mis en ligne depuis les fils d’actualités des utilisateurs.

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *