BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google Panda 25 intégré à l’algorithme, nom de code Everflux

Temps de lecture : 3 minutes

C’est bien une nouvelle qui pourrait mettre en alerte tous les sites aux contenus de qualité moindre. En effet, Google Panda se fera de plus en plus discret dans ses mises à jour et pénalisations.

La version 25 du Panda déjà en marche !

Google Panda est l’accessoire utilisé par Google. Le Géant des moteurs de recherche, pour filtrer les sites apparaissant dans ses résultats de recherches. Aussi, sanctionnées par l’outil, de nombreuses pages web ont été recalées au bas de la liste. Ainsi, ils ont vu leurs nombres de visiteurs chuter du jour au lendemain. Et dorénavant, les choses seront encore plus compliquées !

En effet, il semble que la dernière mise à jour de Google Panda s’est réalisée dans la plus grande discrétion et il parait que les choses continueront ainsi. Après la mouture 24, ce fut donc récemment que la version 25 de Google Panda fut déployée et ce, sans que la majorité des webmasters s’en aperçoivent. Seuls quelques professionnels du référencement se sont doutés de l’arrivée de la nouvelle variante du filtre. Les gestionnaires du moteur de recherche avaient, il y a assez longtemps, indiqué que Google Panda ne serait plus mis à jour manuellement. Il semble donc qu’il s’agissait bien de la première mise à jour automatique.

Panda Everflux, un filtre qui fonctionne en permanence

Panda-EverfluxÀ partir de maintenant, les webmasters et référenceurs web seront de moins en moins mis au courant au sujet des mises à jour du filtre. D’après les dire de Matt Cutts au SMX west des Etats-Unis, le Panda sera de plus en plus intégré dans l’algorithme de Google pour un jour s’exécuter de manière permanente. Ce nouvel outil porte le nom de Panda Everflux. Ainsi, les mises à jour se feront en temps réel. Comme on peut le constater, ce déploiement se fera progressivement. L’alerte est donc donnée à tous ! Dorénavant, le Panda s’exécutera de façon instantanée en fonction des demandes des internautes.

Les conséquences de cette intégration du filtre à l’algorithme de Google seront nombreuses. Le nettoyage de Google concernant les pages web et contenus de qualité moindre aura lieu à chaque fois que le moteur devra afficher des résultats de recherches. Tous les liens soupçonnés par le filtre seront immédiatement rétrogradés ou carrément bloqués. Auparavant, s’il était plus facile de voir que son site était sanctionné par Panda, grâce aux confirmations des dates de mises à jour, ce ne sera désormais plus le cas. Google a enfin trouvé un moyen de maintenir une pression sur les webmasters.
[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/83131111″ params= » » width= » 100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Comment savoir que l’on a été sanctionné ?

Le seul moyen de savoir si son site a été pénalisé sera de se référer à son trafic web. S’il a connu une forte baisse, il faudra tout de suite se poser des questions. Si l’on craint pour son site ou que ce dernier a été pénalisé, il faudra rester à l’écoute du baromètre des SERPs, comme Mozcast. Certains agences de référencement proposent même de faire un devis d’audit de pénalités potentielles Google. Pour ne pas se faire sanctionner, il faut utiliser la méthode d’optimisation « naturelle» et, surtout, présenter des contenus d’excellente qualité.

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *