BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google reçois trop de demandes de reconsidération

Temps de lecture : 2 minutes

En lançant en 2012 son filtre d’algorithme Penguin, Google ne s’est pas douté de l’ampleur du travail que cela allait lui causé les mois à venir. L’équipe Spam Fight de Matt Cutts s’est littéralement fait prendre de court. Ainsi, ils ont pataugés un moment avant de sortir l’option de reconsideration request. Mais également, de l’outil de désaveu de liens spammys.

Au final, les sites pénalisés et surtout leurs webmasters se posent des questions. Par rapport au support et le suivi des demandes de considérations.

Quand y aura-t’il un support officiel pour les questions des webmasters ? Bien qu’expliquant en détails mes spécificités dans ma demande de reconsidération, je n’ai reçu que des réponses automatiques.

Pour le coup, Matt Cutts botte en touche en nous fournissant les chiffres du nombre de demandes et l’ampleur du travail si on considère les 250 000 noms de domaines existants. Ainsi, en janvier 2013, Google a pris des mesures sur 400 000 sites web…des chiffres, encore des chiffres

joursemainemois

Requêtes sur Google Search 2 Milliards 14 Mrd 56 Mrd
Demandes de reconsidération 715 5 000 20 000
[clear]

Les propriétaires de sites en deuxième plan

Tout n’est que question de priorité semble-t’il du côté de Mountain View. Le but principal de Google est de renvoyer la plus grande qualité de résultats de recherche. Le but secondaire est bien d’entretenir des liens de communication privilégiée avec les webmasters de tout bord. Néanmoins, le problème aujourd’hui est le nombre grandissant de webmasters et des sites indexés. Les questions en vidéos du forum WebmasterHelp, comme celle ci-dessous sont déjà le fruit d’une collaboration avec les propriétaires des domaines et les référenceurs.

Il y a trop de webmasters: un problème d’échelle

Google dépassé par les évènements

Il est illusoire d’espérer avoir un entretien tête à tête sur skype, msn, facebook ou email pour comprendre les motivations des rejets des reconsideration request. Sans aucune autre solution envisageable pour le moment, Google est obligé de s’en tenir a des emails automatiques. De ce fait, le formulaire de retour n’est pas configuré avec une partie de texte libre où un Google fellow pourrait apporter des précisions personnelles sur le cas traité.

Matt s’engage à fournir plus de précisions, génériques toutefois, dans les messages adressés aux webmasters. Mais comme il le précise, les ressources qui pourraient être attribuées aux réponses des demandes de reconsidération seraient manquantes pour l’équipe qui combat le spam.

Vidéo 2’28 28 août

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *