BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Google Warning: Une transparence en demi-teinte

Les avertissements de Google aux webmasters se multiplient, sans fondements précis ni pénalités distribuées

Vent de panique ce jeudi 19 juillet 2012 sur la planète SEO, après la vague de messages d’alerte envoyés par Google aux webmasters. Le véritable combat engagé par le moteur de recherche contre les référenceurs black hat pour éradiquer le spam et la sur-optimisation est la clef de voûte du dernier algorithme Penguin, et les messages vindicatifs annonçant la détection de « techniques contraires  aux consignes Google aux webmasters » ont été largement distribués.

Le problème? Alors même que les sites affectés par la mise en ligne de Penguin, fin Avril, essayent de se remettre des « shoots » organisés qui leur ont été adressé, Google renvoie le même message d’alerte, mots pour mots, 3 mois plus tard.

Stratégie consciente ou simple erreur ?

Tandis que Matt Cutts tente de corriger le tir ce lundi 23 juillet, il est trop tard, le mal est fait. Expliquant que ce message signifie que Google aurait flashé le site comme utilisant des liens non naturels, il n’y aurait pas pour autant de pénalités distribuées. Alors, à quoi bon? On est tellement habitués à recevoir les conséquences des changements de direction de Google en pleine face, qu’une telle explication est on ne peut plus évasive.
Dans son post, Mr Cutts explique alors qu’il y aura désormais deux catégories de messages (youpi!): celui indiquant que vous serez pénalisé à cause de techniques frauduleuses, dans l’autre, on vous informera que des liens spammy sont présents sur votre site probablement à votre insu (négative SEO).

Conséquence, la vague de messages envoyée n’est pas une erreur, à mon avis. Mais allons bon, pousser les webmasters à utiliser Adwords, d’accord. Les inciter à limiter et nettoyer leur linking, admettons. Encore faudrait-il le dire clairement ! Seulement la technique de communication et de répression de Google est basée sur la peur. D’ailleurs, l‘annonce d’un outil de nettoyage de lien n’a pas donné suite (désavouer un lien), et c’est même Bing qui en a profité pour installer le sien. Cependant, Google continue d’harceler la communauté en restant flou sur les points clefs:

– Quels liens sont considérés comme mauvais ?
– Comment les nettoyer ?
– Quelle pénalité ?

Et de nombreuses questions restent encore sans réponse! Dans le message du 19 juillet, Google incite les webmasters à les prévenir quand le site sera nettoyé. Mais comment le savoir, puisque 3 mois d’efforts acharnés ont donné suite à de nouvelles menaces?!

Anticiper le pire

Ces messages sont-ils l’annonce d’une mise à jour de Penguin ? Probable. Si l’on se réfère à l’épisode des attaques contre les plateformes de CP. Et lorsque Google annonce que les warning seront désormais classés en deux catégories, il entend distinguer Black Hat et négative SEO. Un algorithme de détection doit donc suivre le mouvement.

L’équipe de Matt Cutts devrait donc être plus claire avec sa définition de transparence. Dans le cas contraire, les webmasters et autres clients vont commencer à tirer la sonnette d’alarme sur leurs référenceurs, au risque de préférer engager des campagnes payantes de marketing à la stratégie de SEO naturel. Ne serait-ce pas cela au fond, le combat de Google … ?

 

 

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *