BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Le guest-blogging est-il encore intéressant en terme de technique ?

Temps de lecture : 2 minutes

Après la mise en quarantaine des sites de communiqués en 2012. Le guest-blogging est devenu une alternative intéressante pour construire sa petite notoriété à travers la publication d’articles sur des sites. Du moins ceux qui acceptent les invités. [clear]Si Google l’a d’abord vu d’un très bon œil dans cette vidéo d’octobre 2012 présentée par M. Cutts, de nombreux abus ont vu le jour depuis et ont entachés l’attrait de cette technique orientée désormais vers le link building.
Perdant progressivement confiance au guest-bloggin, un internaute pose la question suivante :

Je prédis que Google pénalisera dans l’avenir les sites de guest-blog. Pouvez-vous donner des détails sur le spam dans le guest-blogging ?

Premièrement, Google a déjà mis en place des actions de pénalisation sur des sites de guest-blogging. Ainsi, la France n’a pas été épargné. Donc c’est une prédiction un peu évidente que nous fait cet internaute indien.

Deuxièmement, guest-blog ou pas, c’est avant tout la qualité du support l’élément fondamental de la distinction entre un bon site et un mauvais. Et ce quelque qu’il soit : site, blog, guest-blog, forum, etc.

Le guest-blog en perte de confiance

intervenant sur guest blogMatt Cutts s’étonne de voir une sorte de scepticisme grandir chez les webmasters à propos du guest-blogging. Ce dernier consiste à se mettre d’accord au cas par cas. Surtout sur la  publication d’un article de son propre cru sur un support externe. Auparavant, les partenariats consistait plutôt à écrire soit-même un article sur son blog pour faire la promotion d’un partenaire en échange de la même chose.

Les tables n’ont pas tellement tournées, puis-qu’avec le guest-blogging c’est l’invité qui écrit. A y réfléchir, on est d’avantage dans une démarche de contrôle de la communication. Surtout avec la montée du marketing pour les sites.

Guest-blogging best practices

Ne jetons pas le torchon trop vite, Matt indique que les guest-blogs de qualité n’ont pas à avoir peur d’une sanction s’ils respectent les règles de bonne conduite. Si le dur labeur du webmaster est visible pour les internautes et que le choix de ses intervenants est correctement fait, alors il n’y a pas de problèmes. Avant tout, le but du guest blogging est de fournir un autre regard, une opinion alternative sur un sujet ou de partager ses expériences.

[box type= »info »]La qualité d’un lien provenant de guest-blog est basé sur le travail de recherche du bon support et sur le mérite dû à l’information transmise par l’intervenant de qualité.[/box]

Les quelques conseils de Matt à ne pas faire avec le guest blogging:

  • Ne pas automatiser le netlinking
  • Ne pas utiliser uniquement le guest-blogging comme liens entrants
  • N’envoie pas des emails par centaines aux webmasters
  • Ne pas utiliser le même article sur différents blogs
  • Ne pas spinner un article en plusieurs versions

Dans une vidéo récente du 16 octobre 2013, Matt avait déjà donné son opinion sur la qualité du guest-blogging, selon lui.

Vidéo 1’45 10 décembre

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *