BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Meta description : mieux vaut ne rien mettre que de dupliquer

Temps de lecture : 2 minutes

Les balises métas concernant la présentation du contenu existe depuis des lustres, mais avouons que parfois c’est un job rébarbatif de remplir une vrai meta-description unique et pertinente qui résume l’ensemble des éléments présents sur sa page. Et ceci pour chacune des pages. Dans la vidéo ci-dessous, M. Cutts va faire une révélation.

Un internaute Hollandais a posé la question suivante :

Est-ce absolument nécessaire d’avoir une meta-description unique pour chacune des pages de mon site web ?

metadescription-mieux-vaut-ne-rien-mettrePour rappel, la méta-description sert avant tout à inciter les internautes à cliquer sur son lien depuis les pages de résultats de Google. Les extraits (snippets) des annonces des SERPs proviennent des title et meta description, des ancres de liens parfois, voire même de la description sur DMOZ.  Voilà donc différentes manières d’extraire une description.

Mieux vaut laisser vide que de dupliquer

Ainsi Matt Cutts indique que c’est le choix de l’auteur d’une page d’y inclure ou non cette balise. Si une meta description vide n’est pas bien grave car un snippet présentera automatiquement la page, une meta description dupliquée pose plus de problèmes de pertinence. Mieux vaut ne rien mettre que de dupliquer les meta descriptions selon Matt Cutts.

Matt avoue ne pas toujours remplir la meta description sur tous les articles de son blog.
Dans les consignes aux webmasters, Google déconseille des titres automatiques utilisant une partie unique et l’ajout automatique de complément textuel répété sur chaque page, comme par exemple : Titre de la page – Découvrir les photos, vidéos et conseils que nous proposons en ligne. Pour les meta descriptions, on peut imaginer qu’il en va de même avec les descriptions automatiques passe-partout. A éviter donc !

Bien heureusement dans GWT, on peut facilement repérer les balises title ou meta description en double pour les corriger.

Au final, Matt recommande de s’occuper des meta descriptions principalement sur les pages les plus importantes du site, les pages catégories, les produits phares, la page d’accueil, les pages qui transforment. Pour le reste, on comprend bien qu’il n’ y a pas d’obligation absolue. Les snippets sont censés trouvés un extrait adapté à inclure dans les pages de résultats. Mais l’inconvénient, c’est qu’on perd le contrôle de ce qui va s’afficher. A chacun de voir en fonction de son temps disponible.

Vidéo 1’38 18 novembre

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

1 Comment

  1. Stéphane dit :

    En fait, le conseil de Matt Cutts est logique (pour une fois) : puisque la meta description ne sert pas en référencement naturel, elle doit servir l’internaute. Si elle est dupliqué ou similaire sur de nombreuses pages, cela risque effectivement de perdre en pertinence.

    Et puis de toute façon, ce n’est pas parce qu’on la remplit qu’elle sera utilisée. Google génére son propre snippet quand bon lui semble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *