BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

La plateforme de liens Buzzea pénalisée par Google

Temps de lecture : 3 minutes

Google continue sa traque aux réseaux de sites et a, la semaine dernière, pénalisé la plateforme de Buzz marketing française Buzzea.[clear]

Buzzea dans les filets de Matt

Le géant du net ne baisse pas la garde en continuant ses actions de pénalité. Sa dernière victime a été le site web Buzzea. Il s’agit d’une plateforme de buzz marketing dont le siège se trouve depuis peu en Irlande. C’est le chef de l’équipe antispam Matt Cutts himself qui s’est chargé d’annoncer la nouvelle sur Twitter, mardi dernier. Celui-ci n’a, cependant, révélé aucune précision sur les mesures prises contre le site. Il a juste affirmé que Buzzea a été pénalisé puisqu’il n’a pas respecté les recommandations de qualité posées par Google. Ouverte depuis 2009, il a fallut beaucoup de temps à Google pour remarquer que le site a franchit la ligne rouge.

buzzea

Cette pénalité a néanmoins suscité plusieurs remarques et interrogations venant des internautes. Tout le monde s’interroge sur l’avenir du site et se demande s’il subira le même sort que Rap Genius. D’ailleurs, plusieurs enseignes souffrent des pénalités faites par le moteur mais refusent de le partager : sans doute pour préserver leurs images. Les marques et sites boostés par Buzzea pourront, toutefois, se tourner vers d’autres plateformes marketing. Qui risque à un moment ou à un autre le même type de sanction. Car Buzzea faisait d’avantage du buzz que de la vente de liens. Certains blogueurs échangeaient une petite rémunération contre un article sponsorisé.

Réaction étonnante de Buzzea

Ce qui a le plus étonné les internautes, c’est la réaction de Buzzea face à cette pénalité de Big G. En effet, la plateforme a carrément annoncé l’arrêt de ses activités en affirmant : « Cela marque la fin d’une aventure pour toute notre équipe mais aussi la fin de notre collaboration avec des milliers de sites éditeurs, agences et annonceurs qui nous ont témoigné leur confiance. » D’ailleurs, le site a conseillé à tous ses partenaires de passer leurs liens en attribut « nofollow ». De cette manière, ceux-ci ne risquent pas de subir la pénalité de Google via Buzzea. Tout le monde s’étonne de cet abandon fait par le site.

Les questions fusent : est-ce une supercherie de Buzzea ? Le site a-t-il été piraté ? Est-ce un coup prémédité par la firme de Mountain View ? Pendant quelques jours, l’équipe Buzzea a même crée une page d’accueil plutôt humoristique : « buzzea 404, Non mais ALLO QUOI, futur vendeur de Kebab… ».

buzzea2

Selon quelques blogueurs, Google se serait trompé de cible. C’est le cas, par exemple, d’Audrey Laure qui affirme que publier des articles sponsorisés n’est pas forcément synonyme de Black Hat. Quoi qu’il en soit, L’agence de buzz marketing assume sa pénalité et a même expliqué dans un communiqué la raison brutale de l’arrêt de ses activités.

Le problème est dans le fait de ne pas avoir inséré systématiquement le tag nofollow. C’est peut-être ça l’avenir de Buzzea désormais, passer les liens en nofollow et continuer leurs activités.

Rap Genius, Interflora, Text Link Ads, Buzzea… qui sera la prochaine victime du moteur ? Aussi, abandonneront-ils tous leurs business comme Buzzea ou réapparaitront-ils sous un nouveau nom comme Text Link Ads — devenu Matomy SEO — ?

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *