BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Projet Wing : quand Google se laisse aussi séduire par les drones à tout faire !

Après de nombreux projets particulièrement futuristes comme les voitures automatiques, le Google Glass, le téléphone modulaire et l’internet par ballons-sondes. La firme, Google se lance également dans les drones à tout à faire. Dévoilé très récemment, le projet du géant de l’internet fait déjà parler de lui.

Ceux que vous devez savoir sur les drones de Google

Apparemment, Google n’entend pas laisser à Amazon le monopole de la livraison via des drones ! Rappelons que l’année dernière, Jeff Bezos, le patron d’Amazon a présenté médiatiquement le « Prime Air », son projet de livraison de produits Amazon par drones. Aujourd’hui, c’est au tour de Google d’entreprendre l’aventure ! Ce dernier a en effet annoncé il y a quelques jours son projet de drone livreur. Équivalent au « Prime Air », ce projet est baptisé « Projet Wing ». Et pendant que le géant du commerce électronique tente de changer la législation. Afin de tester le « Prime Air » aux États-Unis, le « Projet Wing » est déjà en phase de test en Australie.

drone1Tout comme le Prime Air, le Projet Wing est en pleine expérimentation aujourd’hui. Selon l’explication de la firme du Moutain View à la BBC, le projet ne date pas d’hier puisqu’il a été lancé depuis 2012 dans le laboratoire Google X lab. Google a décidé donc de travailler dans la plus grande discrétion durant ces deux années !

Ce n’est pas un hasard si le géant de l’internet a choisi l’Australie pour le test de ses drones. En effet, contrairement à la législation américaine qui ne permet pas aux entreprises d’utiliser des drones pour des fins commerciales, la législation australienne est plus laxiste. Pouvant transporter des colis allant jusqu’à 1,5kg, les prototypes testés dans la campagne australienne près de Warwick pèsent 8.5 kg et mesurent chacun environ 1,5 mètre de long. Équipés de quatre hélices, ces drones peuvent voler dans une position verticale comme un hélicoptère. Concernant la livraison, lorsque l’appareil est en vol stationnaire, un treuil fait descendre le colis jusqu’au sol. Une fois le colis récupéré par son destinataire, la petite boîte qui a permis la livraison remonte et vient s’accrocher sous l’appareil. Donc, le drone n’a nul besoin de se poser sur terre pour achever sa mission !

Des drones qui ne se limiteront pas à des fins commerciales

Comme toujours, Google met à tout prix en avant l’intérêt de son projet. Selon le géant de l’internet, l’utilisation de ces drones ne sera pas limitée à des fins commerciales. En effet, en cas de catastrophe naturelle, par exemple, ces drones pourraient aider les pouvoirs publics dans le transport et la livraison des médicaments, des denrées alimentaires ou d’autres équipements dans les endroits inaccessibles par les routes.

drone3

Avec le « Projet Wing », Google deviendra un concurrent sérieux pour Amazon. D’ici deux ans, c’est-à-dire en 2016, le géant de la Silicon Valley projette même de commercialiser ses drones très prometteurs. Toutefois, parviendra-t-il à assouplir la législation américaine ?

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X