BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Que pense Google de la publication de nombreuses pages en une fois

Dans certaines circonstances, on peut être amené à publier rapidement plusieurs pages. Voire des dizaines ou centaines de pages dans un temps assez court. Comment Google interprète-t’il cela, est-ce un pattern qui peut tendre à une surveillance particulière, à un carton jaune, à un flag, voire à une pénalité…C’est ce que nous allons voir avec la réponse à la question :

Un journal souhaite ajouter une archive avec 200’000 pages. Doit-il l’ajouter en une fois ou petit à petit ?

Multiple publication rapide

Multiple publication rapidePour Matt Cutts, il n’y a pas véritablement de problème d’ajouter plusieurs pages en une fois. Cela dit il précise que si le nombre est anormalement grand (5 millions de pages par exemple), cela peut paraitre bizarre. Par conséquent l’équipe de Qualité de recherche de Google peut avoir à vérifier ces entrées de manière manuelle. Afin de s’affranchir s’il ne s’agit pas de spam. Car il parait difficile de publier des centaines de milliers de pages de grande qualité en une fois.

Mais comme l’exemple de l’internaute le prouve, c’est possible dans le cadre d’une archive d’un journal. Matt laisse donc le choix mais sa préférence va tout de même à l’ajout de pages de manière graduelle.

Tout est question de qualité

Si le contenu des pages à publier est de qualité et comporte de la valeur ajoutée, alors il n’y a pas véritablement de problème à mon sens. Au pire, l’équipe manuelle de Google vérifiera le contenu, mais encore une fois si il y a une bonne raison derrière de procéder à la publication en une fois et que le contenu est bon, ça passera.

Quant est-il si un webmaster attend d’avoir des milliers d’articles avant de laisser Googlebot indexer son site qu’il ne connait pas encore (protégé jusque là par le fichier robots.txt) ? J’attends vos commentaires.

Vidéo 1’0617 avril

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X