Optimisations On-Page

 

Optimisation on page, la base du référencement

Les différents facteurs d’optimisations on page

Dans ce chapitre, nous allons parler de l’optimisation on page (dans les pages) qui correspond à des changements et adaptations à apporter à vos pages web, alors que l’optimisation off page (hors-page en français) correspond aux changements externes de votre site pour les quels vous n’avez pas besoin d’accès au back-office (via des identifiants).

Les optimisations on-page sont seulement possibles par son propriétaire car il faut accéder au site et au serveur. Voyons un peu plus sur l’optimisation on page et comment la mettre en place.

Il est important de considérer le référencement comme un tout, car c’est une amélioration générale des critères que les moteurs jugent pertinents.

Structure du site

Dans le chapitre 9, on a vu que la structure d’un site était un critère important pour que le site soit facilement indexable par les moteurs de recherche. En fait, les temps de chargement de pages plus faibles, la bonne disponibilité d’un serveur, le code source sans erreur, le retrait de tout empêchement à la visite d’un robot indexeur dans le fichier robots.txt, l’url rewriting améliorent la disponibilité générale de votre site et les moteurs en tiennent compte.

J’ai voulu testé l’importance de ces critères pour un client que j’ai depuis deux ans. Celui-ci se positionne relativement bien sur des mots clés concurrentiels. Après une progression répartie sur les premiers mois d’optimisation, je suis arrivé à un point où je n’arrivais plus à gagner des places pour mes mots clés.

J’ai donc fait le test de :

- corriger les métas (description en double, longueur meta title>60 caractères)
- solutionner quasiment toutes les erreurs de code en retravaillant page par page (w3 validator)
- corriger les liens brisés

En l’espace de 1 semaine, mes positionnements évoluaient à la hausse sur des mots clés qui stagnaient depuis un moment. Cette progression s’est poursuivie pendant quelques semaines, probablement le temps pour les moteurs d’indexer les modifications. Et pourtant je n’ai pas touché au contenu, ni ajouter des liens entrants.

On voit bien que l’optimisation du code, de la navigation, de la structure ont un impact sur le positionnement. Ce n’est certes pas le facteur le plus fort, mais généralement on commence par là pour ne pas avoir a y revenir par la suite.

>> Étape 2

Contenu et sémantique

Le nerf de la guerre c’est les mots. Car un moteur ne juge pas à l’esthétique d’un site, son robot parcours internet et couplé à plusieurs algorithmes complexes, il détermine une pertinence de classement. On verra d’ailleurs dans le chapitre sur la landing page, comment connaître le classement de toutes les pages de son site sur un moteur de recherche donné.

Toute la première partie de ce guide du référencement est réservé à la sélection des mots clés, car il sont au cœur des algorithmes. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons appris ensemble à choisir des mots clés avec un fort KEI. Maintenant nous allons voir que nous pouvons utiliser ces mots clés avec une méthodologie presque scientifique. Un moyen de répartir naturellement toute la sémantique de manière parfaite aux yeux de Google , Bing, Yandex, et les autres.

- La densité de mots clés
- Vers une optimisation poussée des mots clés

En abordant l’optimisation on page,nous avons ouvert la voix aux premières améliorations à mettre en place sur un site internet. Et nous allons voir dans le prochain chapitre qu’il y a d’autres éléments considérables pour flirter avec la perfection sémantique, il s’agit de la densité des mots clés