BLOG

Tout savoir sur le Digital

 

Comment Google traite les toggles

De plus en plus de contenus utilisent du jQuery pour cacher/laisser apparaitre des bouts de textes. Parfois enrichis d’images et de vidéos. Cette fonctionnalité est communément appelé Toggle par les webdesigneurs qui conçoivent les shortcodes de templates. Cette fonction qui permet de cacher du texte peut-il avoir un impact négatif sur le référencement. De ce fait, c’est l’enjeu de la question :

Comment Google traite le contenu caché qui apparait en cliquant sur un bouton ?

Le toggle est souvent utilisé pour ne pas encombrer la page en catégorisant  l’information par paragraphe spécifique. Au même titre que la fonctionnalité accordeon ou tabs, le toggle est donc utile car il rend service à l’internaute. C’est dans ces termes que Matt Cutts explique son point de vue sur les textes cachés dans le code. Ainsi, ils apparaissent au survol de la souris ou lorsqu’on clic dessus. A cela toutefois, il faut mettre certaines réserves. Si le but est de vouloir cacher du contenu pour faire du keyword stuffing. Mais, également, de cacher du texte en le rendant impropre aux internautes. Alors donc, là en effet il y a une possibilité de pénalisation pendante.

[toggle title= »Type de code: texte caché par un bouton » style= »closed »]Certains codes sources permettent de charger l’ensemble des contenus à l’affichage et de laisser l’internaute le découvrir s’il clique sur les boutons ou selon le cas s’il les survole. Un autre type de contenu caché fait aussi son apparition avec l’ingéniosité des développeurs, celui du texte qui se charge au survol ou au clic; autrement dit le robot lui ne le voit pas au premier chargement de la page, car il ne clique pas dessus. Cette fonctionnalité dont Matt Cutts ne parle pas dans la vidéo ci-dessous, peut pour autant paraitre manipulative selon le but du codeur. Mais d’un autre côté je ne vois pas comment Google peut le déceler.[/toggle]

Pour le toggle classique, tel que présenté ci-dessus, d’après le chef de la webspam team, il n’y a pas de risque de pénalité pour le référencement naturel.

Vidéo 1’44 24 juillet

Nicolas Baccon
Nicolas Baccon
Fondateur de l'agence et passionné de la programmation web, du design, du marketing et des nouvelles technologies, je suis aussi rédacteur à mes heures perdues sur de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X